Comment bien réaliser sa veille concurrentielle sur internet ? – Agence de communication OR-COM

Anticiper les évolutions de son secteur d’activité, pister les nouvelles opportunités, déceler les menaces… Vous l’aurez compris, la veille concurrentielle permet d’assurer la pérennité de son entreprise. Si les secteurs ultra-compétitifs ont, d’ores et déjà, mis le pied à l’étrier, nombreuses sont les sociétés à ne pas s’y prendre correctement et à ne pas exploiter, en bonne et due forme, les données recueillies par les différents départements. Oui, la veille concurrentielle repose sur la récupération d’une masse d’informations conséquente, mais également sur l’organisation de la firme et de l’analyse qui est faite de ces données. Il est essentiel de garder un œil sur ses concurrents pour être en mesure de réagir et de prendre une longueur d’avance. « Très bien, mais comment faire ? ». Bonne question ! Car, programmer des alertes Google et suivre les flux RSS de ses rivaux sont loin d’être suffisants. Envie d’apprendre à réaliser une veille concurrentielle pertinente ? Nos conseils dans ce nouvel article.

Une veille web de qualité nécessite d’être correctement réfléchie. Se poser les bonnes questions en amont est indispensable pour mettre au point une stratégie pertinente qui permettra à l’entreprise de s’améliorer sur le long terme et d’atteindre ses nouveaux objectifs.

Premièrement, pourquoi souhaitez-vous faire de la veille ? Dans quel but ? Certaines entreprises voudront créer un nouveau département. D’autres chercheront à recruter des nouveaux collaborateurs dotés de compétences précises et pointues. La recherche de nouveaux fournisseurs peut également être réalisée par le biais d’une veille concurrentielle : avec qui se fournissent les autres entreprises de votre secteur d’activité ? Pourquoi ? Vouloir prendre une longueur d’avance sur ses concurrents ou découvrir les principales caractéristiques du nouveau produit en conception sont, aussi, des objectifs potentiels.

Une fois le but de la veille correctement déterminé, il sera nécessaire de réaliser un planning et de dégager du temps pour s’y consacrer pleinement. Identifiez, au sein de votre organisation, les différents départements concernés par les données à recueillir. Rapprochez-vous d’eux et exposez clairement les objectifs du travail de veille. Il y a de fortes chances que les acteurs concernés soient, d’ores et déjà, en possession de données particulièrement intéressantes, mais qu’ils ne sachent pas comment les exploiter.

Seconde phase : l’identification des besoins. Des objectifs découleront des besoins. À vous de les distinguer et de mettre en œuvre les actions relatives pour y répondre. Vous serez ainsi, d’avantage, à même de discerner, avec une plus grande facilité, les informations pertinentes et utiles, de celles qui ne le sont pas.

La troisième phase consiste à déterminer les personnes, les entités et les outils qui vous permettront de récolter les données nécessaires. Il  peut être question de vos cibles premières, des fournisseurs de vos concurrents, de leurs sous-traitants, etc. Vous pouvez les contacter directement, leur soumettre un sondage, leur demander un devis…

Sélectionnez minutieusement vos sources, vérifiez vos informations et récoltez uniquement des données qui permettront d’atteindre votre objectif initial. Ce travail, aussi lourd et pénible soit-il, permet de se focaliser sur les données qui sont réellement importantes et de ne pas se surcharger d’informations inutiles (du moins, dans l’immédiat). Le travail de tri à venir n’en sera que facilité. Les différents acteurs en charge de cette mission discerneront plus aisément les données à garder de celles qui sont « à jeter ». Ne vous perdez pas dans une masse d’informations, au risque de dévier et de ne pas atteindre le but premier déterminé lors du lancement de la veille concurrentielle. Autre conseil : vérifiez la date de vos données et appréciez leur ancienneté à leur juste valeur. Il serait délétère de faire usage d’informations « périmées ».

Une veille concurrentielle vise à récolter des informations ; des informations qui aideront dans la prise de décisions. Ainsi, il est nécessaire de soigneusement analyser les données récoltées. Le but : extraire des indications, des indices, des paramètres et des chiffres qui permettront de faire les meilleurs choix pour l’entreprise. N’hésitez pas à croiser les données avec d’autres sources pour vous assurer de leur valeur et de leur véracité.

Une fois ce travail réalisé, le temps sera venu de trier les informations, de les analyser et de les classer de manière à les visualiser concrètement et de façon à ce que tous les acteurs concernés en prennent connaissance.

La phase finale : le passage à l’action. Une fois chaque mission remplie, les décisionnaires pourront planifier les différentes étapes de la stratégie visant à atteindre l’objectif de base.

Autre alternative : déléguer la tâche de veille concurrentielle à une entreprise spécialisée. Que vous soyez basé à Petruis, à Avignon ou ailleurs dans le Vaucluse, sachez qu’il y a, près de chez vous, des sociétés compétentes en mesure de réaliser votre travail de veille de manière efficace et professionnelle.

Anaïs – Chargée de projet Web